Forum Studios Maniac

Voici le Forum de discussion de Studios Maniac. C'est ici que les projets de Studios Maniac prennent vie.


    Interstellar

    Partagez
    avatar
    Mathieu Blanchaud

    Messages : 63
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Interstellar

    Message par Mathieu Blanchaud le Sam 22 Nov - 22:17

    ATTENTION SPOILERS





    Ne lis pas ça si tu n'as pas vu le film (ce qui n'est pas grave, ne t'inquiète pas!)




    Attention, ça commence :





    Je me suis rendu au CGR cet aprèm pour voir Interstellar en VF (eh oui...).

    Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce film est franchement pas top.

    D'une durée de près de 3h00, on pourrait se dire que tous les sujets vont être abordés dans les détails et clos. Mais non, cela commence mal dès le début, la situation actuelle de la terre est très peu décrite et il n'y a aucune date pour se situer. Excusez ma bêtise mais je n'ai pas tout de suite pensé que les nuages de poussières dépassaient le village de... On ne sait pas. La terre a besoin de cultivateurs, problème important et résolument dans le temps, mais les engins sont conduits mécaniquement. Que vont -ils donc faire de tous les étudiants formés à être fermiers? La fin du film n'est pas mieux en ce qui concerne le développement des sujets puisque dès que McConnaughey se suicide, on se fout royalement de sa copine qui va visiter la nouvelle Terre. On apprend que machin est mort, de quoi, quand? Visiblement on s'en tape. C'est dommage puisque visiblement machine était amoureuse de lui.

    Je ne vais pas parler des incohérences ou des suppositions scientifiques, c'est du cinéma. Mais toute la scène dans l'espace temps du trou noir, c'est franchement du foutage de gueule. C'est totalement incompréhensible, comment fait-il rentrer des infos dans une montre!?! Comment les autres vont-ils le récupérer?

    Pour finir je serais tenter de dire que ce film de SF très sentimentaliste, qu'est ce qu'ils pleurent dis-donc!, a un petit goût de Star Wars, Tars et Case ont des ressemblances avec R2-D2 et C3PO. Ce sont les seuls personnages vraiment intéressant du film.

    On ne peut s'empêcher de penser à Gravity en voyant ce film. Du moins, je n'ai pas pu (la scientifique novice qui cause la mort d'un astronaute =D). Une des principales différences, est que Gravity semble réaliste. Ici, la photographie n'est pas belle, elle ne fait pas rêver, soit, c'est peut-être un parti pris, mais l'univers n'a pas l'air menaçant non plus. Quand un astronaute dit que la Terre est vraiment belle, elle n'est pourtant pas magnifié, dommage pour un film écolo, elle est plus belle dans Gravity ou d'autres films.

    Voilà en gros un premier mauvais ressenti d'un film long, très long, trop long.
    avatar
    ugolin

    Messages : 62
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par ugolin le Dim 23 Nov - 0:31

    je n'est qu'une chose à dire après ça: va mourir!!

    si il n'y pas de dates pour ce situer c'est parce qu'on S'EN FOU. on en a pas besoin, au contraire nous en rapproche davantage.
    si ils ont besoins de cultivateurs c'est parce que clairement le taux de d'abandon est très important (suicide, exile....).
    c'est pas l'histoire de la fille qu'on raconte! et en plus son mec a cesser d'émettre donc on sait qu'il est mort dès le début du film.

    ce film est régis par des lois scientifique de début à la fin a tel point que si tu connait le principe de la relativité général et que tu a vu 2001, le scénario est très simple a comprendre (comme tout les nolan en faites). Mais oui bordel faut le faire d'adapter un manuel de physique relativiste en 3h au cinéma!! ça devait être fait au moins une fois!

    et putain mais cette photo est a tomber par terre bordel!!!! sur terre elle est salle et poussiereuse du début à la fin et dans l'espace c'est grandiose! et les abruties qui affirmes que ce n'est pas réaliste scientifiquement, allez lire les articles sur le sujets: oui effectivement ils ont supprimé l'effet doppler de leurs calcules pour rendre le trou noir un peu plus jolie mais sinon franchement c'est juste parfait.

    et pour la fin: un trou noire est une anomalie gravitationnel et donc temporel. le partie pris est clairement fantastique mais bordel il tiens debout!!! bon ok la happy end c'est un peu gonflé mais passons.


    ce film est ENORME! a voir absolument sur grand écran!
    avatar
    Mathieu Blanchaud

    Messages : 63
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par Mathieu Blanchaud le Dim 23 Nov - 10:48

    Il a cessé d'émettre mais c'est sans doute parce qu'il est en hibernation, non? Visiblement, non.

    Je n'ai pas parlé du point de vue scientifique car c'est du cinéma et en science, j'y pige rien. Mais on a un film réaliste du début jusqu'à la presque fin, où Cooper tombe dans son trou noir. Nolan change de registre en un instant pour réussir à finir son film.

    L'histoire du film c'est trouver une nouvelle planète, on aurait pu la voir un minimum quand même.

    Et j'ai oublié de parler de la musique d'Hanz Zimmer qui, sur ce film là, est vraiment horripilante.
    avatar
    Bazil
    Admin

    Messages : 38
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par Bazil le Dim 23 Nov - 11:27

    Non, il a cessé d’émettre parce que : soit il est mort, soit il a eu un problème technique. Ils ne savent pas. Anne Hathaway (je sais plus le nom du personnage...) est amoureuse de lui et veux donc y aller quand même, tandis que Cooper veux rentrer chez lui, et préfère penser qu'il est mort.

    Après je ne suis pas d'accord avec toi sur beaucoup de points, particulièrement en ce qui concerne la photographie : on est en plein dans 2001, avec ces grands espaces vides et silencieux, l'éclairage nous y renvoie sans cesse aussi (plans surexposés etc...). Les références ne s’arrêtent pas là, avec par exemple le design du vaisseau. Et pour finir avec l'image, on a quand même affaire à l'un des derniers réal qui défendent la pellicule (avec Tarantino, Dany Boyle...), et même l'Imax, qu'il utilise depuis The Dark Knight. Ce qui, je trouve est louable.

    En ce qui concerne la musique, j'ai adoré cette BO que j'ai trouvé vraiment puissante, qui sublime l'image et les émotions des acteurs (très bons dans l'ensemble soit dit en passant, malgré un Michael Caine pas vraiment au top). On est dans une suite logique du travail de Hans Zimmer : depuis des BOs "à thème" dans les années 90 et début 2000, vers des fonds sonores entre bruitage et orchestration, dans The Dark Knight et autres. C'est aujourd'hui un travail de studio qui nous est servit, avec des thèmes lancinant à l'orgue retravaillés au maximum, le tout accompagné de percussions pour le moins étranges (tiens tiens, des sons d'aiguilles de montre... serait-ce du génie ou un coup du hasard ?).

    Ensuite, le côté livre de physique peut en effet faire peur. Mais ça reste un film, et on est pas là pour apprendre le fonctionnement des trous noirs et autres trucs bizarres qui flottent dans l'espace. Alors le mieux quand un détail t'échappe, c'est d'écouter ce que les personnages disent, de tenter (faire semblant sinon) de comprendre, et de kiffer un peu !
    avatar
    Mathieu Blanchaud

    Messages : 63
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par Mathieu Blanchaud le Dim 23 Nov - 12:01

    D'accord pour la balise.

    Je n'ai pas vu 2001, donc la référence m'a échappé. L'utilisation de la pellicule est une bonne chose mais je trouve que l'image manquait de couleurs, de contrastes. Dans Fury, l'image était sombre avec des pointes de couleurs pour le feu. Ici tout est plus ou moins terne.

    Je ne suis pas du tout d'accord avec toi sur la musique qui sublime l'image. Elle est tellement puissante, tellement présente qu'elle écrase les émotions transmis par les acteurs.

    Sut le dernier point physique, je suis tout à fait d'accord avec toi. Je regrette juste le retournement final complètement irréaliste et présent ici juste pour sauver Cooper.

    Il y a les effets spéciaux aussi. Ce sont des vulgaires maquettes en carton-pâte. Et le passage dans le trou de ver semble avoir été tourné à Space Mountain.
    avatar
    ugolin

    Messages : 62
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par ugolin le Dim 23 Nov - 12:21

    ba voilà! on est dans l'air du numérique donc il faut tous faire en Fx... au final on se retrouve avec des film comme le hobbit dont les images sont dégueulasses
    avatar
    Mathieu Blanchaud

    Messages : 63
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par Mathieu Blanchaud le Dim 23 Nov - 13:30

    C'est pas ce que j'ai dit!

    Le soir même en rentrant, j'ai revu The Grand Budapest Hotel, et là les maquettes passent très bien. Il y a un certain charme qui ne s'applique pas à Interstellar.
    avatar
    Mathieu Blanchaud

    Messages : 63
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par Mathieu Blanchaud le Lun 1 Déc - 18:39

    Une critique négative qui tient la route! Et le monsieur a aimé Gone Girl donc il est pas fou.

    http://ajtpv.blogspot.fr/2014/11/interstellar.html
    avatar
    ugolin

    Messages : 62
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par ugolin le Lun 1 Déc - 19:03

    quand un homme ne sait pas que le Imax c'est du 70mm et pas du 35 mm et qu'il affirme haut et fort que la pellicule a une plus mauvaise définition que le faut HD que l'on diffuse dans un complexe CGR, je m'arrête immédiatement de lire sa critique. Dsl mais c'est un aveux d’incompetance
    avatar
    Mathieu Blanchaud

    Messages : 63
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par Mathieu Blanchaud le Lun 1 Déc - 19:45

    Je suis désolé mais il n'a pas parlé de l'Imax. Le film a été tourné, sauf erreur de ma part, en 35mm et en 70mm --> http://www.interstellarmovie.com/formats/

    Même si son point de vue sur la pellicule est un peu excessif (je suppose que c'est le grain de l'image qui lui donne l'impression d'avoir une meilleure qualité en numérique, me trompe-je?), je le rejoins sur l'aspect étrange rendu par le mélange Fx/pellicules.

    Un bon point pour Nolan qui a tourné en IMax et n'a pas remastérisé son film.

    Et qu'entends-tu par fausse HD?
    avatar
    ugolin

    Messages : 62
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par ugolin le Lun 1 Déc - 20:36

    les formats numériques du cinéma classique c'est des format compresser donc pas du natif (par exemple au son, le dolby digital c'est 84 kbit/s le débit. c'est pire qu'un MP3.) et l'image c'est pareil, les projecteur bon marché qu'on a vendu partout ne gere pas la vrai HD, c'est des formats compresser avec des algorithme de correction... on est loin d'une qualité analogique quoi qu'il en soit
    avatar
    Mathieu Blanchaud

    Messages : 63
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par Mathieu Blanchaud le Lun 1 Déc - 20:45

    Les serveurs ne pourraient pas gérer du natif, les fichiers seraient beaucoup trop imposant non?

    avatar
    Bazil
    Admin

    Messages : 38
    Date d'inscription : 12/10/2014

    Re: Interstellar

    Message par Bazil le Mar 2 Déc - 17:55

    Petit rappel : l'iMax est une pellicule 70mm mais avec un photogramme dans le sens vertical : 70 mm  sur le grand côté par rapport à 21mm sur un photogramme 35mm.
    Et oui, Nolan tourne en 35mm et IMAX depuis The Dark Knight (entièrement tourné en I max, pour ce dernier si je ne m'abuse...). Donc Interstellar à été tourné en 35 mm et en I max. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais j'imagine que le prix doit avoir un minimum d'impact... on en est à environ 2000 € la minute de film I max à peu près (ça doit même être un peu plus vu que le film tend à augmenter en prix ces dernières années). Enfin cela dit, le prix n'est peut être pas un gros problème pour Monsieur Nolan, vu que les Studios sont un peu à ses pieds depuis Inception (enfin depuis Batman Begin en fait, mais un peu moins à l'époque).
    Et pour info, la d max (définition maximale du scan du film) d'une pellicule 35 mm équivaudrait à une image de 50 Mpx (Méga Pixels), soit un peu plus grand que la hd (=1920*1080 px = 2 Mpx), ou 4k (=4096*2500px = 10 Mpx) vu que c'est a la mode (mais la 6k (=19 Mpx) est arrivée sur les derniers boîtiers Red, donc rangez vos moniteurs 4k et vivez dans votre présent les gars !).

    Enfin bref, tout ça pour dire que la définition du film 35mm est un peu au dessus du rendu d'un capteur hd (voir full hd, voir ultra hd etc...). Cela sans parler du rendu des couleurs, des contrastes, de la dynamique de la pellicule (largement supérieure à un fichier numérique de type .jpeg, mais qui est égalée par des fichiers natifs, en raw, que l'on retrouve sur les boitiers pros du moment). Et quand on parle du grain de la pellicule, on oublie souvent que le capteur numérique, au lieu de créer un beau grain qui apporte de la matière à notre image, crée lui du bruit (ou gain pour les gens qui font un BTS), nettement moins jolie il faut bien l'avouer. Évidemment, certains boitiers cinéma du moment gèrent très bien les hauts iso (hautes sensibilités du capteur, en basse lumière donc), et arrivent à minimiser cette apparition de grain.
    Bien entendu, sur un plateau de cinéma, l'éclairage permet en règle générale de rester dans des plages de sensibilité relativement basses, et donc sans apparition de grain sur film ou de bruit en numérique. L'argument de notre amis ne tiens donc pas la route.

    Contenu sponsorisé

    Re: Interstellar

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 21 Nov - 7:41